Le CRP Métiers du Cuir de Maroua (CRPMC)

Le projet de création d’un Centre de Ressources Professionnelles sur les métiers du cuir au Cameroun, initié par la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF) et l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (APCMA) avec l’appui financier du Centre pour le Développement de l’Entreprise (CDE) poursuit trois (3) objectifs :

  • contribuer à la création des conditions permettant la valorisation du potentiel de créativité, de richesse et de savoir-faire du secteur de la petite entreprise, de l’artisanat de production, de services et d’art ;
  • positionner favorablement les artisans et les entreprises artisanales sur les marchés les plus porteurs et à forte valeur ajoutée ;
  • accroître l’adhésion et la participation des ressortissants à leurs structures consulaires en augmentant les capacités de celles-ci à leur apporter des services d’appui.

Par le biais de la mutualisation des ressources et d’une approche partenariale, les partenaires du projet ambitionnent de faire émerger une offre de services d’appui adaptés et de faciliter l’accès des petites entreprises artisanales à ces services, indispensables à leur consolidation, leur pérennité et leur développement.

Une méthode : le compagnonnage artisanal

C’est une méthode de perfectionnement des artisans et des chefs d’atelier à travers la mobilisation d’artisans expérimentés. Son objectif est de développer les compétences techniques des artisans locaux, de participer à la structuration des filières artisanales, de renforcer l’accès aux services d’appui proposés par les corps intermédiaires et ainsi de susciter un processus de changement durable par l’amélioration de l’environnement économique et institutionnel de l’entreprise. Il s’agit d’une méthode innovante de renforcement des compétences artisanales s’appuyant sur :

  • un diagnostic au sein des ateliers sur les conditions de production et de commercialisation, et sur l’environnement économique et institutionnel des artisans concernés ;
  • des préconisations individuelles et collectives pour améliorer la performance des artisans tout au long du cycle de vie de leurs produits ; le déclenchement d’une dynamique de changement par la conception et réalisation d’une action collective par chaque groupe d’artisans concernés ; et
  • un dispositif ad-hoc de suivi, évaluation et capitalisation permettant aux structures locales d’accompagnement des artisans d’identifier l’offre de services d’appui la plus adaptée.

Sur la base des diagnostics établis au début des missions de compagnonnage sur la maroquinerie, cordonnerie, la boucherie et la tannerie au cours des années 2012 à 2014, ainsi que des apports des artisans sans frontières, Pierre Luinaud pour la cordonnerie et Frédéric Deschamps pour la maroquinerie, Julien Fernandez pour la boucherie et Habou Aminou avec l’assistance de quatre (4) experts métiers locaux respectivement Siani SikouaMana AdamaNdih Aimé Christian et Maloum Michel et des perspectives ouvertes pour les artisans concernés, chaque groupe d’artisans bénéficiaires a en outre lancé une action collective. Ces actions collectives étaient appuyées sur les ressources locales disponibles que les artisans concernés ont pu mobiliser rapidement auprès d’autres partenaires. Cela a permis de traiter plusieurs problèmes identifiés lors des missions en matière de production, de marketing et d'environnement institutionnel.

Perspective du futur centre de ressources de ressources professionnelles sur les Métiers du Cuir

  • Les Bénéficiaires : 87 Artisans se sont formés et ont diversifié leurs produits;
  • 187 Bénéficiaires : 35 Cordonniers, 14 Maroquiniers, 14 Bouchers, 24 Tanneurs, 60 Apprentis/Ouvriers, Artisans, Collaborateurs, Ouvriers, Apprentis...

Au cours de la suite du projet, le développement de l’ensemble des services d’appui qui auront été identifiés au préalable se structura autour d’un noyau dur véritable clef de voûte de cette action : « un centre de ressources professionnelles », conçus comme un lieu d’animation économique, de formation et perfectionnement, et de services à la petite entreprise. A la fois un outil de formation et de structuration professionnelle. Le centre de ressources professionnelles va s’appuyer sur une volonté de mutualisation de ressources et de construction de partenariats pour améliorer le positionnement des petites entreprises sur les marchés locaux, régionaux et internationaux via le développement du commerce équitable. La vocation principale est de développer des actions de conseil en production, de commercialisation, en investissement, en gestion et d’accès à l’information économique.

Laissez-nous votre adresse email et soyez parmi les premiers à recevoir nos publications.